AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 l'échappée belle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
âge : quelques années, vingt ans dans votre réalité.
avatar : tanya katysheva.
crédits : EYLIKA.

MessageSujet: l'échappée belle.    Sam 6 Déc - 14:20

« Garde-le ton petit sourire de merde, j'en veux pas. C'est tout ce que tu sais donner, toi... Des petits sourires pour embrouiller les gens... Garde-le va, garde-le. Tu finiras toute seule dans ton donjon avec tes crayons de couleur et ce sera bien fait pour ta gueule. Moi, je sens que je fatigue, là... Le ver de terre amoureux d'une étoile, ça va un moment. »
SPF/EVE/TANYA KATYSHEVA/L'INVITATION AU VOYAGE/(©TUMBLR)

JULES NOBODY, l'oubliée.

ENVOL.
je me rappelle d'un c'est fini. c'est fini et puis c'est tout. puis c'est rien. c'est juste ça. on efface des années de notre vie sur deux mots et on croit que ça va glisser, ça va passer tout seul, que notre manège s'arrêtera là et que tout redeviendra comme avant cet amour. on l'a cru, je vous jure. on était jeunes, on était cons. c'est fini et puis c'est comme ça. t'y peux rien, princesse, si on se lasse des jours d'avant et qu'on est déjà lassés des jours d'après. t'y peux rien si nos deux ans tirent leurs révérences. on ne peut plus s'aimer. mais promis, promis ma belle échappée, demain, tout sera comme avant moi et avant nous et avant tout. il était bête. un peu débile. il a pas compris qu'avant y'avait rien et que c'est pas deux ans de ma vie qu'il efface, c'est ma vie tout entière qu'il dilue avec de l'acide. c'est mon enfance ratée, mon adolescence compliquée, ma presque vie d'adulte qu'il gomme avec ses conneries d'amour qui se lasse. je crois que c'est à partir de là que j'ai pris mon envol. que je suis allée très haut et très loin et que le coeur en miettes, j'ai volé. pas très longtemps mais assez pour oublier. la vie. l'amour. lasse, lasse d'une vie trop compliquée. j'ai commencé à battre des ailes et je me suis sentie en vie.  je suis devenue jules nobody. un prénom sur papier glacé, un oubli, tellement de choses à pardonner. et surtout, surtout se rappeler. maintenant, t'as le droit, jolie échappée, jolie survivante, tu as le droit de te souvenir. j'attends de reprendre mon envol. dans pas longtemps, ils m'ont promis, dans pas longtemps je pourrais retourner dans ma boîte à musique et tourner, jusqu'au mal de crâne et le mal de coeur. dans pas longtemps, je m'envolerais. loin. je retrouverais un peu de vie.

TU Y CROIS
tu y crois, toi, à la vie après la mort?
tu y crois, toi, à l'amour infini?
tu y crois, toi, à l'oubli?
je crois pas en beaucoup de choses. je ne crois déjà pas en moi et c'est con parce que c'est vachement handicapant. quand je marche et quand je cours, je sais déjà que je suis une allumette et que je vais m'enflammer sur le chemin. je vais tomber en cendre au sol et c'est des gens très gentils qui me relèveront avec des bonbons entre les doigts parce que j'ai fait une crise d'hippocampe, ou quelque chose comme ça et puis je m'en fiche au fond. je ne crois pas non plus aux autres. je les regarde et je sais déjà que c'est pour ma pomme. douleur, malheur, souffrance, tristesse. je le sais déjà et c'est pas juste parce que j'ai rien fait pour mériter ça, pour mériter tout ça.
tu y crois, toi, à la poussière d'étoile?
c'est devenu une image très nette de ma vie. juste des paillettes. de la lumière morte qui rayonne trop tard. j'ai oublié. beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses. je me souviens grâce aux naufrages puis j'oublie quand l'eau me touche les joues. je me rappelle quand j'ai les doigts de pied dans le sable puis j'oublie quand je parle aux gens. j'oublie et je bégaie et j'ai encore l'air stupide. mais c'est pas la vraie vie, ici, alors les gens me sourient gentiment et me disent de recommencer, que ça va aller, que je pourrais oublier demain et après-demain mais que je dois me souvenir d'aujourd'hui. alors je souris ici. et je réessaie. puis j'échoue. je m'échoue ailleurs. sur une autre plage. et c'est pas grave. parce que ma mémoire, et j'y crois à ça, elle se transforme en poussière d'étoile. et qu'un jour, je retrouverais la fiole dans laquelle je l'ai caché, je le promets.


mise en situation

je marche. je ne sais pas ou je vais mais je m'en fiche, c'est pas important. il paraît qu'il vaut mieux aller nulle part mais savoir d'ou on vient. je ne sais pas mais j'imagine des vagues comme il y en au loin et pendant deux secondes, je me sens bien. je ne sais pas non plus ce que je cherche, comme ça, à balancer des regards partout et surtout nulle part. mais je sais que je le cherche très fort parce que j'ai encore le coeur qui bat à mille à l'heure. il fait boum boum dans mon oreille et je n'entends plus rien d'autres que ça, que ce son-là, que cette multitude de parcelles invisibles qui se forment devant mes yeux. j'aperçois la couleur du son. puis le mur se brise sur une silhouette. toute frêle, toute mignonne. j'ai l'impression de l'avoir déjà vu mais je ne m'en souviens pas alors je continue de marcher en calmant mon coeur qui crie encore dans ma cage thoracique.

y'a les gens qui vivent autour de moi. ils vivent comme hier et comme demain mais comme je ne me rappelle de rien, eh bien je les vois comme la première fois de la première fois de la première fois. je suis happée par l'humanité qui se dégage du tableau. c'est tellement vrai et tellement beau. j'en reste bouche-bée. d'ailleurs, je crois que c'est pour ça que je m'arrête au milieu de la place. comme si je n'appartenais pas au temps. y'a quelqu'un qui tire sur ma robe, je baisse les yeux. la silhouette. elle est jolie, la petite fille. elle est jolie comme un accident de voiture, un feu cassé qui clignote, une nuit sans lendemain. elle est belle comme un astre. "dis, c'était toi hier? tu sais, quand tu m'as prêté un crayon pour faire sourire le soleil?" je n'ai pas bougé, vous savez. j'ai regardé la petite fille en silence. et quand j'ai ouvert la bouche pour lui dire que non, ce n'était pas moi, que non, moi, je ne dessine pas et que c'est débile de faire sourire le soleil parce que le soleil n'a pas de visage je me rends compte que la débile, l'imbécile, la stupide môme dans l'histoire, c'est tout simplement moi. parce qu'évidemment, on peut faire sourire le soleil. chaque rayon, c'est une dent qu'il dévoile et dans les pays riches, il sourit moins, parce qu'on le détruit le soleil. autant qu'on se détruit. et dans les pays pauvres, les pays ou le soleil prend toute la place, il sourit très fort pour rassurer les gens. pour calmer les mœurs d'une populace en colère.

"et demain, on ira sourire aux vagues toutes les deux ?" je la regarde doucement. je fais tourner ma langue sept fois dans ma bouche et je penche mon visage sur la droite, me mordant la lèvre, déçue et blessée de ma propre faiblesse.  demain, je ne me rappellerais de rien. alors je cherche les mots pour m'excuser. désolée jolie poupée, mais j'ai la mémoire qui défaille. un peu comme les vagues. elle est là un jour ou deux puis le lendemain, plus rien. mes souvenirs, je ne sais pas ou je les ai laissés. tu comprends? je suis désolée vraiment. la réponse passe dans ma tête mais les mots ne sortent pas et les syllabes se fracassent contre mes dents. ma bouche s'entrouvre et le mélange est étrange. "je tâcherais de m'en souvenir." sourire, sourire, pourquoi j'ai dit ça, sourire. elle me tend la main, je crois qu'elle veut qu'on aille se promener. je crois qu'elle veut me rassurer. et je sais, je le sais parce que le contact m'électrise.
demain, je m'en rappellerais. parce qu'une rencontre comme ça, ça ne s'oublie pas deux fois.


Dernière édition par Jules Nobody le Dim 7 Déc - 13:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Sam 6 Déc - 14:38

Citation :
on efface des années de notre vie sur deux mots et on croit que ça va glisser, ça va passer tout seule, que notre manège s'arrêtera là et que tout redeviendra comme avant cet amour. on l'a cru, je vous jure. on était jeunes, on était cons.
c'est joli (même si ça fait un peu mal au cœur) I love you
elle a l'air belle, ta jules (et puis jules nobody, ça sonne tellement parfait à l'oreille). nourris-moi encore de tes mots, toute douce.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : quelques années, vingt ans dans votre réalité.
avatar : tanya katysheva.
crédits : EYLIKA.

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Sam 6 Déc - 14:51

contente que ça plaise.
merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt ans.
avatar : elsa holmgren.
crédits : surfin' bird.

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Sam 6 Déc - 16:01

green day, green day, green day ... (je suis désolée mais c'est un de mes groupes préférés. j'ai tous leurs albums et tout )

tu écris merveilleusement bien en plus. bienvenue, ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Sam 6 Déc - 18:09

ta plume est très agréable à lire
et puis le prénom, j'adore ! bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Sam 6 Déc - 23:12

Citation :
la petite fille court vers toi sur la place du village. de sa petite voix elle te demande si c'était toi hier qui lui as prêté un crayon pour dessiner un sourire au soleil de son dessin. sans te laisser le temps de répondre, elle enchaîne. "et demain, on ira sourire aux vagues toutes les deux ?"


_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : quelques années, vingt ans dans votre réalité.
avatar : tanya katysheva.
crédits : EYLIKA.

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Sam 6 Déc - 23:20

green day. contente de voir qu'il y a une connaisseuse.
merci à tous.
j'essaie de finir ce soir. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Dim 7 Déc - 0:53

je suis folle de tes mots, je les trouve merveilleux. il s'en dégage quelque chose de vraiment fort, je m'en suis régalée. et puis le pseudo est juste parfait.

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : quelques années, vingt ans dans votre réalité.
avatar : tanya katysheva.
crédits : EYLIKA.

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Dim 7 Déc - 1:58

oh, merci beaucoup, toi. tu ne sais pas comme ça fait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt-quatre ans.
avatar : miller.
crédits : /

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Dim 7 Déc - 13:07

je ne suis même pas passée sur ta fiche encore.
Jules est belle, très belle. j'aime tes mots. vraiment.
j'ai hâte de voir comment ton personnage va évoluer !
je n'ai rien à dire de plus, je te valide bien évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : quelques années, vingt ans dans votre réalité.
avatar : tanya katysheva.
crédits : EYLIKA.

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    Dim 7 Déc - 20:38

merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: l'échappée belle.    

Revenir en haut Aller en bas
 

l'échappée belle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KENNETH ζ l'échappée-belle [SAISON 1]
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Belle étalon cherche femme...xD
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
océan mer ♒ :: joue avec moi. :: version quatre.-