AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 abîme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
âge : vingt-quatre ans.
avatar : miller.
crédits : /

MessageSujet: abîme.   Dim 30 Nov - 19:01

« On ne peut atteindre quelqu'un que s'il possède une conscience. On ne peut punir quelqu'un que s'il a des espoirs que l'on peut contrarier, ou des attachements que l'on peut rompre ; quelqu'un qui se soucie de ce que l'on pense de lui. On ne peut punir que des gens qui ont déjà un tout petit peu quelque chose de bon en eux.  »
WAX/ADELINE/WILLY CARTIER/(© Lionel Shriver )

   
AMAROK, LE LOUP.

   

   
la nuit je mens

tu souris parce qu'elle fait de même.
elle court, si vite, elle essaye de t'échapper, son rire se mêle à son souffle. elle se cache. tu la trouves, elle hurle, elle rit. elle est belle. tellement belle. elle t'échappe, c'est son regard complice qui t'a eu. cette femme t'aime. elle se remet à courir, à vive allure. tu en fais de même, elle va trop vite. elle tombe, tu essais de la rattraper, sa main saisie la tienne fermement. mais elle glisse,lentement tu la sens partir. tu t'y refuses. t'es fort, tu l'as toujours été, tu vas tenir bon, tu vas la ramener. tu y crois. mais tu n'as plus que le bout de ses doigts entre ta main, tu lui cris de ne pas lâcher, le son ne sort pas. tu n'entends que son cri strident.
elle hurle ton nom. elle s'époumone. la peur déforme son visage, elle se sent partir elle aussi.


tu te réveilles en sursaut.
les bras croisés contre ton torse, tu les serres, fort. la nuit tu n'es plus seul.
mon amour. un murmure, un souffle contre ce corps inexistant.
   
OMBRE

elle te suit partout, ou que tu sois mais ne te ressemble pas.
elle est belle, parfaite, sans accros.
elle est immense, sombre. elle colle à tes pas.
tu essais de t'en détacher, elle n'a rien à voir avec toi. tu veux pas te mentir à toi même.
il n'y a que la nuit qu'elle disparait. dans la pénombre la plus totale. et tu deviens enfin toi, cet être imparfait. tu as toutes les cartes en main, tu choisis ce que tu veux être. et tu deviens le loup sauvage et arrogant.
tu montres les crocs. prêt à mordre à la jugulaire le premier passant.

mais au détour d'une rue éclairée par un faible lampadaire, elle revient. te colle à la peau. te détruit. tu aimerais lui crier de s'éloigner. mais elle reste, c'est la seule à ne pas se méfier du loup.
l'insouciante.


   
mise en situation

   
Citation :
le monde est grand amarok. le monde est grand et c'est ici que tu échoues. almayer. le nom n'est même pas sur les cartes. alors que tu erres dans une des minuscules ruelles, une vieille dame t'arrête. "vous cherchez quelque chose ?" son regard te sonde et elle sa bouche s'étire en un sourire un peu triste. on pourrait croire qu'elle lit en toi.

le monde est vaste, immense.
pourtant il te semble si vide depuis des mois. terne. sans âme. depuis qu'elle n'est pus là. tu t'accroches à ce souvenir, à ce dernier sourire. juste quelques temps, pour tenir bon.
depuis des mois tu erres. tu n'es plus rien, un zombie. un moins que rien.
le monde est vaste.
t'es enfin arrivé. parce que oui, il y avait une destination. une dernière avant la fin. avant de te laisser aller, ne plus porter ce poids sur tes épaules. du moins tu espères. espère amarok. il n'y a que ça à faire.
tu n'es plus un loup. tu n'es plus ce loup immense qu'elle aimait. ce loup gigantesque et fort. tu ne mérites plus la lune. qu'est ce qu'un loup sans la lune ? qu'est ce qu'un loup sans sa louve ? qu'est ce que t'es devenu amarok ?
une vieille dame te stoppe dans ta danse macabre. elle est ridée, tellement ridée. une relique. elle semble tellement plus vivante que toi. elle te parle, elle te sourit. tu n'arrives même pas à répondre à ce geste du cœur.
qu'est-ce que tu cherches ?
tu passes une main dans tes cheveux, depuis combien de temps tu ne t'en es pas occupé.
j-je... tu bégayes, tu ne sais pas quoi dire. ta bouche est sèche. tes yeux aussi. tu n'as pas dormi depuis des jours, pour ne pas la revoir. ne pas sombrer. ne pas mentir.
la femme reste en face de toi, elle attend patiemment. son sourire sincère te touche.
je cherche une femme.
et qu'est ce que tu vas lui dire amarok ? qu'est ce que tu vas faire une fois en face d'elle ? autant sauté tout de suite du haut d'une falaise, t'aura moins mal, sois en sur.
vous ne devez pas connaitre. elle est belle, comme elle. ses yeux sont sombre, comme les siens. elles se ressemblent énormément, les mêmes expressions. le même rire, la même façon de marcher, de bouger. et cette petite fossette. tu mords ta lèvres, la cascade au bord des yeux.
sans dire un mot de plus tu tournes le dos à la vieille, et tu marches vite, trop vite. tu trébuches et tu tombes de tout ton long. tu sombres contre les pavés de la ruelle. les larmes coulent le long de tes joues, tu ne bouges pas. seules quelques secousses remuent ton corps, tu chiales comme un gosse. t'as pas la force de te lever. t'as plus de force depuis trop longtemps, t'es mort depuis longtemps.

 


Dernière édition par Amarok le Mar 2 Déc - 1:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: abîme.   Dim 30 Nov - 19:16

c'qu'il est beau.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: abîme.   Dim 30 Nov - 19:34

(moi je t'offre des crabes
)

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt-quatre ans.
avatar : miller.
crédits : /

MessageSujet: Re: abîme.   Lun 1 Déc - 0:53

j'peux avoir la mise en situation avant mon deuxième mot les toutes belles ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: abîme.   Lun 1 Déc - 1:08

comment tu triches, sérieux. c'est pas très très bien tout ça. je suis sûre que t'abuses parce qu'en vrai tu sais que je t'aime un peu.

Citation :
le monde est grand amarok. le monde est grand et c'est ici que tu échoues. almayer. le nom n'est même pas sur les cartes. alors que tu erres dans une des minuscules ruelles, une vieille dame t'arrête. "vous cherchez quelque chose ?" son regard te sonde et elle sa bouche s'étire en un sourire un peu triste. on pourrait croire qu'elle lit en toi.



_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt-quatre ans.
avatar : miller.
crédits : /

MessageSujet: Re: abîme.   Mar 2 Déc - 1:16

j'ai fini ! vous me validez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: abîme.   Mar 2 Déc - 1:19

OH. MON. DIEU. JE. T'AIME. t'es parfaite.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: abîme.   Mar 2 Déc - 10:26

il me fait trop de peine, mais tes mots, miam, quel plaisir de te relire.

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: abîme.   

Revenir en haut Aller en bas
 

abîme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
océan mer ♒ :: évadez-moi. :: la couleur de ton âme. :: pour la vie il n'est pas d'antidote.-