AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 les passagers du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
crédits : pathos

MessageSujet: les passagers du vent   Jeu 11 Déc - 21:45

les uns sont aveugles de naissance et les autres refusent d'ouvrir les yeux. qu'adviendra-t-il si ceux qui voient clair s'interdisent de prendre la barre à l'approche de la tempête ?... le monde appartient à tous ceux qui y vivent! bon gré, mal gré, les profiteurs devront un jour se rendre à l'évidence.
ANDREA MILLER/APPO/KURT COBAIN/LES JOURS S'EN VONT, JE DEMEURE/(©FRANÇOIS BOURGEON)

   
ANDREA MILLER

   

   
L’ÉCUME DES JOURS
le ressac
je ne connais que ça
le balancement de mon corps, en constant défi avec le centre de gravité du monde
mon unique désir.
ce qui reste après mes nuits. la mousse brune des bières puis celle qui s'accumule sur la plage, et le froid que sait seul produire le vent du large.
je ne peux, veux pas vivre sans ça. des amantes, j'en ai eues, mais celle là l'Unique.
le mal de terre me terrasse, mais il me fascine. il me rend fier. je suis fier de ne pas pouvoir rester dans un espace trop clos à terre parce que tout se met à tanguer. de manière générale, tout se met à tanguer.
l'écume des jours, de ma gerbe d'inadapté à la zone terre ferme.
cette gerbe me rend fier.
c'est dégueulasse, mais elle crie mon orgueil. je suis l'homme de la mer. je ne peux ni dormir ni penser sans elle. elle m'a tout appris. elle m'a donné le sens du rythme, m'a fait comprendre les hommes. donné la vie. je ne suis bien que là bas.
arriver à Almayer, décider d'y faire mon baptême du monde du plancher des vaches, c'est le truc le plus flippant que j'aie du faire de ma vie. je ne savais pas ce qui m'y arriverait. j'ai été malade comme un chien. mal, malheureux, physiquement affreusement éprouvé. ça n'a fait que renforcer mon lien à l'océan et c'est très bien comme ça.
le vent qui file dans mes cheveux - que je porte toujours un peu long, toujours dans la gueule, mais uniquement pour ça, pour sentir leurs coups sur mon visage quand je file sur l'eau - et les éclaboussures d'eau salée quand ça va trop vite, quand la coque frappe trop violemment sur les vagues. j'aime quand mes organes montent puis redescendent d'une secousse par gros temps. tout ça me définit. je ne vis pas selon les mêmes lois physiques que les autres humains.
elle s'appelle Atrée. c'est un nom d'homme, c'est un nom de sanguinaire, mais je m'en fous. c'est l'essence de ma vie. elle a ce niveau d'agressivité-là.

   
LES MAINS FAMILIÈRES
"les mains sur un piano c'est comme les chiens, elles vont aux endroits qu'elles connaissent."
je suis le chien de mon piano.
devant un piano je suis fou, je pourrais secouer la tête d'excitation, de cette excitation très pure d'animal. j'ai un besoin vital de poser mes doigts sur les touches. elles sont nées pour avoir cette forme, et même des années de manipulation de cordage, de bouts, de ponçage de bateau, même avec toute cette corne qui les ont durcies mes mains restent soumises au clavier.
le contraire est aussi vrai. j'ai deux amours, mon piano et la mer.
je dis la mer. pardon Atrée, ma douce. sans toi tu sais je n'y serais pas.
j'ai un étrange lien à l'inanimé. mes mains dessus, et moi qui considère les objets comme presque vivants. je donne des noms à tout. je touche tout, c'est ma manière de faire connaissance, c'est peut être parce que mes mains sont le centre de ma vie, elles manipulent mon bateau et fabriquent ma musique.
les gens, aussi. maintenant que je suis descendu du bateau ça a un nom, tactile, je suis un mec tactile, hé, hé Andrea c'est un garçon plutôt tactile hein ouais ouais plutôt haha, d'accord ok, ok, ça a un nom, ok, si vous voulez. je pense que les gens me feraient inhumainement peur s'ils n'étaient pas des animaux exotiques. en descendant d'Atrée au lieu de prendre peur je me suis senti comme au zoo. tant de spécimen fameusement intéressants. à déchiffrer. dont je peux me nourrir.
les gens sont les seuls choses qui me permettent de rester sur terre. sans ma soif intense envers eux, mon envie de les lire, je me serais barré. mais ils nourrissent ma musique. l'intérieur de mon crâne. la paume chaude, jamais moite de mes mains.


   
mise en situation

   Dum apud Persas, ut supra narravimus, perfidia regis motus agitat insperatos, et in eois tractibus bella rediviva consurgunt, anno sexto decimo et eo diutius post Nepotiani exitium, saeviens per urbem aeternam urebat cuncta Bellona, ex primordiis minimis ad clades excita luctuosas, quas obliterasset utinam iuge silentium! ne forte paria quandoque temptentur, plus exemplis generalibus nocitura quam delictis.

_________________

wave if you're really there.


Dernière édition par Andrea Miller le Dim 21 Déc - 12:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Jeu 11 Déc - 21:48


j'en veux plus plus plus - la fille jamais contente Arrow
je suis contente de te voir là, surtout avec ce personnage, qui promet d'être dingue. I love you

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
crédits : pathos

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Jeu 11 Déc - 22:07


faudra attendre un peu parce que j'écris n'importe quoi ce soir, je vais recommencer les mots demain Smile

_________________

wave if you're really there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Jeu 11 Déc - 22:20

Citation :
l'écume des jours, de ma gerbe d'inadapté à la zone terre ferme.
c'est loin d'être si dégueulasse que ça hein. m'enfin, ce n'est que mon avis.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Mer 17 Déc - 10:28

mais mais mais, j'ai loupé ta fiche, mince.
j'ai hâte de voir notre danny entre tes mots, je suis sûre que tu vas en faire quelque chose de merveilleux avec andrea, et je suis tout à fait d'accord avec clara. I love you I love you

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Mer 17 Déc - 19:42

rebienvenue, me semble-t-il   I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
crédits : pathos

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Mer 17 Déc - 22:51

merci Clara c'est adorable Smile
et merci à vous deux !
oui oui re-bienvenue, j'étais Gabriel Langlois dans une autre vie.

je recommence et achève ma fiche ce weekend normalement, j'ai été submergé par le boulot mais at last les vacances samedi, j'aurai tout mon temps

_________________

wave if you're really there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
crédits : pathos

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Dim 21 Déc - 12:41

dp (honte à moi)
mais il me semble avoir fait mes mots. je pourrais faire plus long mais ça fait longtemps que j'ai lancé la fiche et j'ai hâte de jouer Andrea. dites moi si c'est trop court, je peux m'y remettre, bien sûr.
j'espère que ça vous plaira.

_________________

wave if you're really there.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Lun 22 Déc - 20:50

Citation :
le vent qui file dans mes cheveux - que je porte toujours un peu long, toujours dans la gueule, mais uniquement pour ça, pour sentir leurs coups sur mon visage quand je file sur l'eau - et les éclaboussures d'eau salée quand ça va trop vite, quand la coque frappe trop violemment sur les vagues. j'aime quand mes organes montent puis redescendent d'une secousse par gros temps. tout ça me définit. je ne vis pas selon les mêmes lois physiques que les autres humains.
elle s'appelle Atrée. c'est un nom d'homme, c'est un nom de sanguinaire, mais je m'en fous. c'est l'essence de ma vie. elle a ce niveau d'agressivité-là.

mais ils nourrissent ma musique. l'intérieur de mon crâne. la paume chaude, jamais moite de mes mains.


c'est parfait, je laisserai clara te donner ta mise en situation. I love you

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
crédits : quelqu'un et louise m.

MessageSujet: Re: les passagers du vent   Sam 27 Déc - 17:27

(je suis désolée pour le temps d'attente, période assez chargée, tout ça tout ça, ne m'en veux pas s'il te plaît, ça fait genre plus d'une semaine que je n'ai touché à mon ordinateur.)

ta fiche est merveilleuse j'ai la tête un peu vide, mais voici une mise en situation qui tient -peut-être- à peu près la route.

Citation :
sur la terrasse, ses cheveux blonds s'envolent. elle ne bouge pas, semble parler à la nuit. ange inanimée. quand elle se retourne, son regard te transperce. elle n'est pas belle mais, doucement, elle te demande : "tu danses ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: les passagers du vent   

Revenir en haut Aller en bas
 

les passagers du vent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
océan mer ♒ :: joue avec moi. :: version quatre.-