AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 explosée sur l'autel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
âge : vingt ans.
avatar : ira chernova.
crédits : cripsow.

MessageSujet: explosée sur l'autel.    Mer 3 Déc - 18:39

« L'amour a épousé l'absence, un soir d'été ;
Si bien que mon amour pour votre adolescence
Accompagne à pas lents sa femme, votre absence,
Qui, très douce, le mène et, tranquille, se tait.
Et l'amour qui s'en vint aux bords océaniques,
Où le ciel serait grec si toutes étaient nues,
Y pleure d'être dieu encore et inconnu,
Ce dieu jaloux comme le sont les dieux uniques. »
SPF/MANON/IRA CHERNOVA/(©APOLLINAIRE)

BONG

POUSSIERE D'ETOILE
immensité. elle regarde l'infini s'échouer jusqu'au bord de l'horizon, venir lécher la nuit du bout de ses doigts de pianiste sanglants - puisque seule la mort est infinie, sans fin, sans jour et sans nuit, sans temps. puisque seule elle n'a ni demain ni aujourd'hui. bong l'observe, tente de créer la ligne, de marcher entre fin et début, sur le fil de l'ailleurs elle trébuche. seules les étoiles semblent savoir où se placer. le reste n'est qu'une ombre difforme et insolente ; elle se mouve sous lampadaires et phares de vieilles bagnoles qui titubent sur le bitume. mais c'est vrai que, seules les astres l'attirent, magnétisme, c'est comme des aimants à ses pupilles, des petites billes écarquillées. elles, jamais ne s'explosent sur l'autel de l'horizon, elles illuminent, elle les regarde. comme des milliers de dessins sur du papier, des points sur une feuille blanche pris en négatif.
elle les regarde. c'est comme des aimants à ses pupilles éclatées.
c'est comme lui quand il lui fait l'amour, des aimants de peaux, et elle aime se rappeler tout ça.
c'est comme ses yeux quand ils courent dans les siens.
c'est la seule issue.
c'est lui qui a le ciel dans les yeux, et de l'or dans les mains.
alors elle regarde les étoiles. et l'eau inonde soudainement son visage. c'est la pluie des amoureux, celle de la nuit, c'est la pluie des films. et quand elle s'échoue sur le sol, avec le reflet du ciel, bong se noie dans la poussière d'étoile.
c'est si beau.
c'est si faux.

LE JOUR AVANT LE BONHEUR
hier. aujourd'hui.
demain.
des fractions de battements de cils. des moments qui veulent rien dire.
elle voit ses mensonges.
c'est pas un amour ça.
c'est toujours un jour avant le bonheur. parce qu'il a le goût de ce que bong connaît pas, alors elle court sur les jours et les étreint avec force pour les faire passer plus vite.
mais ça marche jamais.
parce qu'elle brise chaque once de bonheur dans ses bras d'amoureuse, qu'elle serre trop fort et qu'elle casse tout.
enfin, ça, c'est ce qu'il lui fait croire quand il lui rie au nez.
c'est comme la prison de l'oiseau envolé, les fenêtres ouvertes donnant sur les volets, les prairies fermées par les barbelés.
y'a pas d'issue.
et maintenant qu'elle s'en est débarrassé, le jour avant le bonheur sera le pire, elle le sait.
parce qu'elle sait qu'arrêter de l'aimer ça la fera pleurer comme jamais.


mise en situation

Citation :
c'est la première fois que tu mets les pieds à la pension. une jeune fille - presque une enfant - te tend un registre et te demande d'y inscrire ton nom. en souriant, elle te demande : "c'est quoi, ton vrai prénom ? tu étais qui avant ?" elle rit, doucement, les joues roses à croquer.
bong a l'impression que c'est tout gris ici, que tout est passé à l'eau de javel, comme son coeur. c'est des couleurs ternes et douces. c'est l'amère-tristesse sans aucune secousse. elle regarde autour d'elle. voit l'hirondelle qui s'échappe, les feuilles qui glissent au sol, entend le ressac au loin.
elle sait pas trop ce qu'elle fait ici. elle y connaît rien. elle connait pas le calme et le silence, la sérénité. c'est pas pour elle tout ça. les photos qui bougent pas, le monde qui tourne pas, elle connaît pas. c'est statue grecque, chêne centenaire, bloc de calcaire. ancré dans le paysage. somme toute fatalité infinie.
odeur sucrée. elle baisse le regard et tombe sur un petit angelot, esquisse un sourire timide qui brise son masque vénitien, il éclate en morceaux, elle s'en fiche, personne peut la voir ici. c'est bouffée par la lumière de son sourire que bong l'observe, effleure ses petits doigts satins quand elle lui tend le registre, c'est doux comme les orchidées et les couchers de soleil duveteux. elle a le regard de l'eau claire et salée. ça pique, ça soigne les plaies. alors y'a sa voix cristalline qui lui demande d'écrire son nom, et tout c'qu'elle fait, tout ce qu'elle trouve c'est l'ombre. bong.
c'est quoi ton vrai prénom ?
elle la regarde. qu'elle est belle. et là c'est la buée du chaud froid, condensation qui vient lui brûler les yeux. elle regarde au fond de la chambre. une vieille chaise vide attend le fantôme. elle est craquelée et menace de s'écrouler. toujours.
bong avance vers le lit. l'angelot la suit. c'est sa voix en mille morceaux qui répond, qui s'écrase contre sa gorge rougie. claire et détruite.
c'est bong mon prénom, princesse d'almayer.
elle l'invite à monter sur ses genoux plein de bleus. la petite s'exécute dans ne grâce infinie. comme si le monde entier ploie sous son élégance. alors bong chuchote.
mais je peux te dire un secret.
un secret que tu dois garder.
il paraît qu'avant - j'en ai aucun souvenir, moi - on m'appelait komake.

la petite a les yeux écarquillés, aussi grand que des petites lunes assoiffées. bong sourit. y'a ses iris qui sont des puits sans fin. elle se noie dedans.
tu étais qui avant ?
sa voix s'éclate encore. elle se met à chanter, avec la mer qui coule en goutte sur ses joues.
i, i will be king. and you, you will be queen. and nothing, nothing will keep us together... we could be heroes. just for one day.

_________________
sous les décombres
de nos édifices sacrés.


Dernière édition par Bong le Jeu 4 Déc - 15:28, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    Mer 3 Déc - 19:06

ira la si belle, elle est dingue cette fille, elle dégage un truc de malade. je suis contente de la voir débarquer sur le forum - j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire. oh, je viens de remarquer l'ancien métier, c'est trop bien
bienvenue sur océan mer, toute belle.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt ans.
avatar : ira chernova.
crédits : cripsow.

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    Mer 3 Déc - 19:11

tant de gentillesse. merci pour tout.
ce n'est pas son métier à proprement parler, juste une façon plus poétique de le formuler à vrai dire.

_________________
sous les décombres
de nos édifices sacrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    Mer 3 Déc - 20:03

j'ai lu tes mots avec plaisir, c'est un délice.
si ça ne te convient pas, dis-le moi.

Citation :
c'est la première fois que tu mets les pieds à la pension. une jeune fille - presque une enfant - te tend un registre et te demande d'y inscrire ton nom. en souriant, elle te demande : "c'est quoi, ton vrai prénom ? tu étais qui avant ?" elle rit, doucement, les joues roses à croquer.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt ans.
avatar : ira chernova.
crédits : cripsow.

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    Mer 3 Déc - 20:11

merci, et non t'en fais pas c'est parfait. I love you

_________________
sous les décombres
de nos édifices sacrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    Jeu 4 Déc - 16:30

j'ai beaucoup aimé ta mise en situation - tant pour la chanson à la fin que j'ai maintenant en tête que pour tes mots délicieux. bong m'intrigue, j'ai vraiment hâte de la voir évoluer à almayer. je te valide donc avec plaisir.
n'hésite pas à te perdre sur le forum, ouvrir ta boîte aux lettres, une fiche de liens, répondre au topic commun ou aux sujets libres déjà ouverts.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt ans.
avatar : ira chernova.
crédits : cripsow.

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    Jeu 4 Déc - 17:51

merci beaucoup. I love you I love you

_________________
sous les décombres
de nos édifices sacrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    Jeu 4 Déc - 19:05

mais mais mais
j'arrive mille ans en retard
mais ira est merveilleuse, et puis le prénom est tellement inattendu, et bowie, et j'ai adoré lire tes mots.

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: explosée sur l'autel.    

Revenir en haut Aller en bas
 

explosée sur l'autel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autel du Roi des Barbares
» Sacrifice Personel
» Baptême de Miline
» [Fluff and fig' ] LA MAIN DE SIGMAR
» [RP]Baptême de Albérie Reine Guillaumin, Paroisse d'Eauze 08/02/1458 ( FAICT)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
océan mer ♒ :: joue avec moi. :: version quatre.-