AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Deux étrangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
âge : vingt ans
avatar : Georgie Hobday
crédits : EYLIKA

MessageSujet: Deux étrangers   Mar 2 Déc - 22:32

« Il y a deux sortes de gens.
Il y a ceux qui vivent, jouent et meurent.
Et il y a ceux qui ne font jamais rien d'autre que se tenir en équilibre sur l'arête de la vie.
Il y a les acteurs.
Et il y a les funambules. »
JATAYU/AMELIE/GEORGIE HOBDAY/(©MAXENCE FERMINE)

ELSKA



LES MAINS FAMILIERES
Il est là, tout près de moi. Son souffle chaud caresse mon épaule, glisse le long de mon dos pour aller se perdre dans le creux de mes reins. Je frémis.
Il murmure quelques mots à mon oreille. Des mots d'une douceur qui font chavirer mon coeur. Mon pouls s'accélère, je le sens taper fort dans ma poitrine.
Il serre ma main dans la sienne. Je reçois chaque petite pression, chaque caresse légère du bout du doigt comme des paroles, les paroles de son coeur, celles qu'il ne pourrait taire même s'il le souhaitait. J'ai appris à les décrypter.
Et ses doigts, délicatement, remontent le long de mon bras. Ils soulèvent sur leur passage une vague de frissons qui se propagent et envahissent tout mon corps. C'est magnétique.
Sentant mon émoi, sa main vient se poser sur mon épaule. Elle est brûlante. Alors, à son tour, ma main rejoint la sienne. Nos doigts s'entremêlent d'eux-mêmes.
Il s'approche encore un peu plus, je sens son torse contre mon dos. Ses lèvres se perdent dans mes cheveux. De son second bras, il entoure ma taille, posant sa main sur ma hanche. De la mienne je la recouvre.
Et on ne bouge plus. On forme un tout, inséparable. Nos mains se sont trouvées, scellées à jamais par ce mot que tu me répètes sans cesse, Elska, l'amour de chez toi.

VENT
Il souffle, froid sur sa peau.
Il s'infiltre sous ses vêtements.
Il est implacable.
Elle sent le vent l'envelopper, tourner autour d'elle. Il s'amuse de son petit corps fragile, de sa solitude, il la torture, attise ses peines, comme il attiserait le feu. Plus personne n'est là pour l'abriter, elle se sent nue face à l'ennemi. Cet ennemi, c'est le monde entier, qu'elle doit affronter seule, ce monde que le vent balaye et dont il renvoie violemment les miettes contre son visage. Les passants la dépassent sans un regard. Aucun n'est là pour la sauver de l'enfer qui s'abat sur elle. Ils ne comprennent pas. Elle doit se battre contre ce vent pour avancer. Immobile, il la paralyse au milieu de la rue. Où aller? Comment lui échapper? Elle est seule, perdue. Elle pourrait faire demi-tour, repartir en arrière, se cacher et pleurer le restant de ses jours, le vent l'y pousse. Les larmes coulent si facilement, s'y abandonner serait si simple. Cela ne le ramènera pas. Il a choisi de partir, de déployer ses ailes et de laisser le vent, ce vent qui la détruit maintenant, l'emmener au loin. Alors, ses yeux s'ouvrent soudainement. Et si c'était la solution? L'air se fige autour d'elle, elle réalise. Son destin n'était pas tout tracé. Il n'y avait pas à lutter pour suivre le chemin qu'elle voyait devant elle, alors qu'un autre appelait son cœur. Elle souffla enfin, soulagée. Le vent tourna, il avait maintenant la tiédeur des bras maternels. Il la guidait, sur son chemin, celui qu'elle ne pouvait plus ignorer. Et, le cœur vidé de toute amertume, elle se mit en route.


mise en situation

Citation :
il fait froid et le vent, tempétueux, joue avec tes cheveux. de la plage, tu ne vois qu'elle : une femme, brune, qui avance droit vers l'océan. alors que l'eau lui arrive à la taille, une vague plus grande que les autres la submerge entièrement.
Va-t-elle reparaître? Mes pieds fermement ancrés au sable, j'attends. Je fixe l'endroit, l'endroit où cette femme s'est arrêtée. Déjà, la vague qui l'avait enveloppée vient s'échouer sur le rivage, mais elle n'est plus là.
L'ai-je rêvée? Ici, rien ne semble réel. Suis-je réelle? Et l'homme de la chambre d'en face est-il réel? Almayer, n'est-ce pas l'au-delà? Je ne me sens déjà plus appartenir au monde. Le tumulte de la foule des villes avait englouti tant de monde, comme la vague venait de le faire de cette femme. N'était-ce pas cela le propre de toute vie? Nous finirions tous happé par l'immensité impétueuse de la nature.
Voulait elle disparaître? Le vent, qui fouettait mon visage depuis longtemps, transperça mon coeur de sa froideur. Disparaître. Je ne le voulais pas. Je ne voulais pas non plus que cette femme soit arrachée à mon monde. C'était comme une déchirure qui me rappelait qu'un jour, je serais à sa place. C'était une souffrance indescriptible.
Des larmes coulaient le long de mes joues, embuaient mes yeux, sans que je fasse un mouvement pour les essuyer. Je ne voyais plus la mer devant moi. Qu'y avait-il à voir? Elle était partie, ne laissant que le vide au milieu des remous de l'océan.
Qui sera le prochain? Un inconnu, un ami... Moi ? Comme si toute une litanie de noms était inscrite dans la pierre et chacun son tour, on ne pouvait s'échapper lorsque son heure était venue et que la nature nous rappelait à elle.
C'était nos destins. On ne pouvait rien y faire.

Une voix surgit soudain. Je me tournais vers elle. Un visage flou, encadré d'une chevelure brune, humide. D'un geste brusque de la main, j'essuyais mon visage. Je la voyais enfin nettement. C'était elle, la femme de l'océan. Un sourire fendit mon visage sans que je puisse prononcer le moindre mot. Elle était revenue vers moi. L'océan l'avait rendue. Je riais maintenant, de manière incontrôlée, au risque de passer pour folle. J'étais heureuse, je venais de comprendre que l'espoir pouvait nous sauver si on ne l'oubliait pas. J'avais envie de le lui dire, de lui expliquer qu'on ne pouvait jamais savoir si c'était bel et bien l'heure. Je voulais qu'elle ressente ce soulagement aussi, de savoir que le départ n'était pas toujours définitif. Les idées s'emmêlaient dans mon esprit. Mais, tout me semblait clair pour la première fois depuis des mois. Les mots vinrent d'eux-mêmes et je me mis à parler sans plus pouvoir m'arrêter. Je voulais tout lui dire. Cela prit des heures.


Dernière édition par Elska le Dim 21 Déc - 11:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Mar 2 Déc - 22:40

oh georgie. elska ça lui va bien, comme prénom.
et ta citation, je ne connaissais pas, j'adore, les mots résonnent tant en moi.
j'ai hâte de te lire.
tu es la bienvenue sur océan mer, toute belle.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : dix-huit comètes.
crédits : same.

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Mar 2 Déc - 22:48

c'est encore tout mystérieux ça, on a envie d'en voir plus nous, surtout avec une jolie bouille comme celle de georgie en tout cas, entre la citation, le prénom et l'avatar, ça promet bienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt-quatre ans.
avatar : miller.
crédits : /

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Mar 2 Déc - 23:21

qu'est ce qu'elle est belle.
hâte d'en lire plus, vraiment.
en tout cas bienvenue ici, tu es chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Jeu 4 Déc - 19:01

la citation est absolument merveilleuse.
et puis bon, ça fait un peu réchauffé maintenant, mais georgie et son prénom magnifique. bienvenue ici mademoiselle, il me tarde de découvrir ta belle

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Jeu 4 Déc - 20:33

je ne la connaissais pas cette georgie, mais wow.
puis le prénom, la citation.. voilà.
bienvenue sur l'océan
Revenir en haut Aller en bas

avatar
âge : vingt ans
avatar : Georgie Hobday
crédits : EYLIKA

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Ven 12 Déc - 16:17

merci à tous, vous êtes trop mignons
j'ai eu quelques imprévus à la fac qui m'ont pris beaucoup de mon temps libre dernièrement et je n'ai pas encore eu le temps de peaufiner ma fiche, j'en suis vraiment désolée, mais maintenant je suis libre et je termine ça dans le week-end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : 18 ans.
avatar : su min baek
crédits : spotless mind

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Sam 13 Déc - 2:50

ton avatar m'a wow
j'ai hâte de lire tes mots, bienvenue dans l'océan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt ans
avatar : Georgie Hobday
crédits : EYLIKA

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Dim 14 Déc - 22:04

Merci jolie Jovan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Mar 16 Déc - 12:47

oh, j'aime beaucoup ce que tu as écrit
Citation :
il fait froid et le vent, tempétueux, joue avec tes cheveux. de la plage, tu ne vois qu'elle : une femme, brune, qui avance droit vers l'océan. alors que l'eau lui arrive à la taille, une vague plus grande que les autres la submerge entièrement.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : vingt ans
avatar : Georgie Hobday
crédits : EYLIKA

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Dim 21 Déc - 11:43

merci
j'espère que la mise en situation ira aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: Deux étrangers   Lun 22 Déc - 21:00

je te valide avec grand plaisir mademoiselle. I love you I love you
lire tes mots a été un plaisir, j'ai adoré les mains familières, la proximité et l'intensité des sentiments qui s'en dégagent, et la façon dont tu dis que rien ne semble réel à almayer, parce que c'est exactement ça.
(et désolée pour le retard )

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deux étrangers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux étrangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée de deux étrangers
» Deux étrangers
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
océan mer ♒ :: joue avec moi. :: version quatre.-