AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 exilée sur le sol au milieu des huées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
âge : vingt-et-une vagues.
avatar : bryden jenkins.
crédits : alaska, elisabeth hewer.

MessageSujet: exilée sur le sol au milieu des huées.   Mar 2 Déc - 19:21

« le soir, l'esprit hanté de rêves nébuleux
et du céleste écho de récitals étranges,
je m'en viens la prier sous les lueurs oranges
de la lune qui luit entre ses blonds cheveux. »
CLINT/JOE/BRYDEN JENKINS/(©EMILE NELLIGAN)

NÉRÉE

J’ÉCRIS TON NOM

Liberté.
J’écris ton nom, sur le sable mouillé, bravant vent et marée. Les vagues déchainées qui se fracassent contre son âme écorchée, myocarde cabossé. Qui se fracassent, et lui renvoient l’écho de cet élan douloureux qu’elle a au cœur, quand elle y pense. L’absence. La souffrance dans le silence. Son regard orageux qui foudroie l’océan.
Liberté.
Le mot qui roule sur sa langue, tendre et savoureux. Légère amertume dans la voix. Douce fêlure sur son âme. Ses côtes, telles des barreaux de cellule, qui se referment sur son palpitant ankylosé, le compressent jusqu’à l’agonie. Sa maison, devenue prison. Jolie vagabonde, cernée par la mer qui ne demande qu’à l’engloutir jusque dans ses tréfonds inexplorés. Comment rentrer chez soi, lorsqu’on est démembrée ? Eux, qui lui ont tout arraché.
Liberté, liberté, liberté.
La litanie. Qui se répète, se répète. Encore et encore. Toujours. Les papiers noircis à l’encre de ses larmes. Et, la feuille qui se déchire, juste comme son cœur, lorsqu’elle le voit. Le nom. Le sien. Ton nom, mon amour. Et, le papier froissé – déchiré et recollé, le papier balancé entre les vagues. Comme une énième bouteille à la mer.

POUSSIÈRE D’ÉTOILE

À ses pieds, le monde. Ici bas, son cendrier. La terre, déjà toute souillée ; la cendre en plus qui ne fera aucune différence. Ce sont les étoiles qui brûlent et se consument. Et puis, tombent en cendres. Cendrier astral.
Et puis, les autres étoiles, lactescentes, comètes suspendues à ses paupières. Et la pluie. (Elle ne pleure jamais ; mais elle se met à pleuvoir si souvent, ces derniers temps.) L’averse qui manque de la noyer. Pluie torrentielle devenue orage. Les nuages menaçants qui obscurcissent le ciel. Les étoiles, qu’elle ne peut plus voir. Tu crois qu’on pourra haïr nos étoiles ? (La faute n’est pas dans nos étoiles, mais en nous-mêmes.)
Ces étoiles, comme un millier de vœux stériles. Ravale-les. Recrache la voie lactée en de longues salves amères. Acidulées. Les étoiles, désormais, qui ne sont que filantes. Comètes. Trouées de lumière, calcinantes, si puissantes et, pourtant, tragiquement éphémères. Brisée.
Son rire, un peu fou, un peu trop doux. Ses dents, perles immaculées enfilées au fil de ses lèvres. Apparence séraphique. Tignasse solaire, regard céruléen. Les étoiles. Crache-les. Illumine le firmament nocturne.
Son corps, comme les constellations, qu’ils retracent de leurs doigts gourds. Ces salauds.
Les étoiles, en lesquelles elle ne croit plus. (C’est pas leur faute, se répète-t-elle. Inlassablement.) Les étoiles, et puis, sa vie qui est tombée en poussières.


mise en situation

Dum apud Persas, ut supra narravimus, perfidia regis motus agitat insperatos, et in eois tractibus bella rediviva consurgunt, anno sexto decimo et eo diutius post Nepotiani exitium, saeviens per urbem aeternam urebat cuncta Bellona, ex primordiis minimis ad clades excita luctuosas, quas obliterasset utinam iuge silentium! ne forte paria quandoque temptentur, plus exemplis generalibus nocitura quam delictis.

_________________
I MET A MERMAN OUT AT SEA LAST WEEK, FELL IN LOVE LIKE A WAVE. I BROUGHT HIM HOME, PUT HIM IN THE BATHTUB BUT HIS TEARS KEPT COMING. I TOLD HIM HOW MUCH I LOVED HIM; AND HIS EYES STAYED WET AND RAW. I ASKED THE OLD SAILOR ON THE BEACH WHY I COULDN’T STOP HIS CRYING. HE TOLD ME IT’S BECAUSE HE LOVES THE SEA MORE THAN HE CAN EVER LOVE ME, AND NOW I’D TRAPPED HIM, THOSE TEARS WERE THE ONLY WAY FOR HIM TO TASTE IT. THAT NIGHT I KISSED THE SALT OFF HIS TONGUE AND BEGGED HIM TO STAY. THE SEA’S A SONG, HE SOBBED, AND I’M ITS LYRICS. I LOVE YOU, LET ME GO.


Dernière édition par Nérée le Jeu 11 Déc - 20:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Mar 2 Déc - 20:50

oh une fleuriste tout belle I love you
tu nous as sorti le prénom qui colle parfaitement au forum, toi, dis, hein ?
mais le mieux dans ton ça, c'est quand même ta plume. c'est la deuxième fois que je dévore le début de ta fiche, tant tes mots tournent dans ma tête. c'est merveilleux, vraiment.
d'ailleurs, tu as terminé tes deux mots ? tu veux une mise en situation ?

(je me suis permise de modifier ta signature - rien d'important, hein, il y a avait juste une balise mal fermée.)

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : une comète n'a pas d'âge.
crédits : quelqu'un.

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Jeu 4 Déc - 19:08

bienvenue jolie mademoiselle,
elle est belle ta fleuriste, avec sa couronne de fleurs et son prénom qui chante, et tes mots si beaux. I love you

_________________
excusez-moi, j’embrasse le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Jeu 4 Déc - 20:34

les filles ont tout dit.
j'attends la suite avec impatience. bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar
âge : vingt-et-une vagues.
avatar : bryden jenkins.
crédits : alaska, elisabeth hewer.

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Jeu 11 Déc - 20:07

kishi › j'avoue que ça faisait longtemps que ce prénom me faisait de l'œil. (mais kishi, ugh, c'trop beau ; la nuiit. )
oh, c'est vraiment très gentil. (d'autant que j'ai lu certains de tes posts et, omg. )
oui, je vais poster ce pas dans le sujet adéquat, d'ailleurs.

lulu › merci, ma belle. I love you et je te retourne tous les compliments, que tu mérites mille fois plus que moi.

ulysse › ok, ulysse+tim, veux-tu me tuer? merci, en tout cas.

_________________
I MET A MERMAN OUT AT SEA LAST WEEK, FELL IN LOVE LIKE A WAVE. I BROUGHT HIM HOME, PUT HIM IN THE BATHTUB BUT HIS TEARS KEPT COMING. I TOLD HIM HOW MUCH I LOVED HIM; AND HIS EYES STAYED WET AND RAW. I ASKED THE OLD SAILOR ON THE BEACH WHY I COULDN’T STOP HIS CRYING. HE TOLD ME IT’S BECAUSE HE LOVES THE SEA MORE THAN HE CAN EVER LOVE ME, AND NOW I’D TRAPPED HIM, THOSE TEARS WERE THE ONLY WAY FOR HIM TO TASTE IT. THAT NIGHT I KISSED THE SALT OFF HIS TONGUE AND BEGGED HIM TO STAY. THE SEA’S A SONG, HE SOBBED, AND I’M ITS LYRICS. I LOVE YOU, LET ME GO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Jeu 11 Déc - 20:32


Citation :
le soleil, tendrement, se laisse avaler par l'océan. un homme s'approche de toi, doucement. il fixe l'horizon et, d'une voix basse, te dit : "tu les entends, les sirènes, qui chantent ? parle-moi. je voudrais savoir si tu as une voix de sirène."

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
crédits : élodie

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Jeu 11 Déc - 20:37

another earth !!!! ce film, ma vie !!!
t'es jolie

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Jeu 11 Déc - 22:32

Nérée a écrit:
ulysse › ok, ulysse+tim, veux-tu me tuer? merci, en tout cas.

je n'oserai pas voyons
puis d'abord, c'est toi qui veut me tuer avec le début de ta fiche là.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
âge : vingt souffles saccadés ont été arrachés.
avatar : johanna herrstedt.
crédits : .liloo_59.

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Ven 12 Déc - 22:39

le pseudo + bryden...
tes mots sont beaux.
bienvenue sur ocean mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : Vingt Deux murmures contre les murs
avatar : Hannah Snowdon
crédits : arctic love

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Sam 13 Déc - 0:59

Bryden Je peux te manger ?  Arrow
J'ai trop hâte de voir la suite de ta fiche
Bienvenue sur Ocean Mer en tous cas

_________________
It comes in waves
I close my eyes
Hold my breath
And let it bury me
I'm not ok
And it's not alright
Won't you drag the lake
and bring me home again?
Who will fix me now?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : 18 ans.
avatar : su min baek
crédits : spotless mind

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Sam 13 Déc - 2:46

tes mots sont beaux, il touche en plein coeur
bienvenue sur ocean mer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
âge : gamine.
crédits : timtim (peach')

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   Mer 17 Déc - 3:59

coucou toi I love you
ça fait dix jours ou plus que ta fiche a été postée et elle n'est pas terminée du coup, je viens aux nouvelles.

_________________
ALLEZ VIENS,
ON S’EMMÈNE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: exilée sur le sol au milieu des huées.   

Revenir en haut Aller en bas
 

exilée sur le sol au milieu des huées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» exilée sur le sol au milieu des huées.
» Début de soirée en milieu hostile ...
» les viandes que mangent les habitants de la terre du milieu
» gauche, droite, milieu.......
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
océan mer ♒ :: joue avec moi. :: version quatre.-