AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 le rateau de la méduse. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

MessageSujet: le rateau de la méduse. (libre)   Lun 26 Nov - 18:22

La voilà qui se dresse, sortant à moitié de l'eau. On ne voit de son corps que ses épaules et son buste dénudés, ses cheveux longs couvrant ses seins et ses grands yeux couleurs de l'océan. Elle te fixe, et toi, tu es là, sur la plage. Aujourd'hui c'est mardi, tu veux donner une fois de plus à la mer, le droit de laisser dériver une bouteille jusqu'à ton père. La bouteille a la main, tu avances vers elle, elle t'intrigue. Elle te fait signe, elle te dit de venir, de lâcher l'objet. Alors tu t'exécutes. Petit pantin de chiffons dirigeait par ses paroles, tu fais entièrement ce qu'elle te demande et te voilà à présent avançant dans l'eau pour la rejoindre. Elle attrape ta main et elle t'entraîne. Siam dormait si fort qu'elle ne s'est pas réveillée.Tu passes par des contrées magnifiques, des forêts entières de pins et d'oliviers se dressent là sous vos corps immergés. Tu observes silencieuse, le monde du silence qui offre à ta vue la plus belle chose que tu aies jamais vu. Voilà la réalisation de tous tes rêves les plus profonds, te voilà enfin membre à part entière du grand bleu marin. Elle t'emmène vers une caverne, elle te tire derrière elle, nageant toujours et encore plus vite. On n'a pas idée à quel point une sirène est rapide. Elle te demande d'attendre, toi tu es là, les yeux grands ouverts, remplissant ton esprit de toutes sortes d'images plus merveilleuses les unes que les autres. Elle ouvre la porte, la caverne est une énorme coquille d'huitre. A l'intérieur, un énorme coussin, et là une famille. La tienne. Elle te demande de ne pas bouger, simplement d'observer. Tu es là, face à toi, avec 10 voire 15 ans de moins. Ta mère te sert contre elle, ton père lui essaye de te trouver le plus beau coquillage. Joli spectacle du famille unie. Mais le tableau tourne rapidement au cauchemar. Les protagonistes les plus âgés se crient après, ta mère s'éloigne peu à peu tandis que ton père se retourne vers la mer. Puis elle part et elle le laisse là, seul avec toi. Le temps s'accélère et tu le vois lui aussi disparaître peu à peu, il s'éloigne et rétrécit de plus en plus comme un bateau avançant vers la ligne de l'horizon. Et puis plus rien. Tu es là, seule, assise dans la coquille d'huitre. Tu es là à t'observer. Siam dormait si fort, qu'elle ne s'est par réveillée. Tu te retournes, il n'y a plus personne, le monde marin a disparu, la sirène n'est plus, l'huitre n'est plus, tu n'es plus. Ton souffle se fait saccadé, tu as besoin de remonté, l'air ne parvient plus à tes poumons. Tu nages, tu nages, tu t'épuises et tu t'endors. La mer finit par recracher ton corps sur le sable. Siam dormait si fort, qu'elle ne s'est pas réveillée.Tu ne fais pas partie de la mer Siam, tu n'es pas de leur monde, tu n'es rien Siam. Tu ressers tes fines jambes contre ton corps dénudé, le froid te prend, la nuit tombe et tu as peur. Tu dois aller allumer le phare, Siam, mais tu ne peux, tes jambes ne te répondent pas, tu restes bloquée là fixant la silhouette qui avance vers toi. C'est un homme ou peut être une femme, tu ne sais pas trop, tes yeux ayant encore trop de mal à s'habituer à l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
 

le rateau de la méduse. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le rateau de la méduse. (libre)
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
océan mer ♒ :: joue avec moi. :: version trois.-